Sculptures, objects and installations

2019
Comment la toucher quand elle me revient toute en nage ? / Off the rail
Sept co·eu·r·p·s à prendre par élans successifs (dis moi où tu es quand tu gravites seul) / Conversations Montréal-Lyon
Enlacés tête en l’air, nos mains se serrèrent à l’envers dans la panique / Conversations Montréal-Lyon
Faites la grande roue, faites les yeux doux, étonnez-moi Benoît / Conversations Montréal-Lyon

2018
Plus rien ne s’oppose à la nuit / Supervues 2018
Quand les épaules sont des forteresses / C’est quelque chose ou quelqu’un ?
Beaucoup les aimer pour les aimer / « partout, mais pas pour très longtemps »
Le coeur pâle
What kind of illness it is ?
Danser seul ne suffit pas / Fausse couche – Carbone 18
La lueur, la chaleur, la sueur / Eclairage public – Carbone 18
En s’foutant pas mal du regard oblique / Anticlimax

2017
Triste cerveau
Ticket to an easy ride
Prends ton temps quand tu t’loves
Ma belle baby miss classe madame
Tu seras Hélène et je serai tous les garçons
Belle comme une doudoune que je viens de dépouiller
Le baiser
Les enlisés, en collaboration avec Amandine Arcelli

2016
Anastasia de Donostia, ne se sent pas belle, pas belle ce soir

Ce doux bonheur d’un simple être ensemble, les retrouvailles

Faut bien qu’ils brillent d’quelque chose, faut bien qu’ils brillent d’quelque chose (nos yeux)

Tu aimes les baisers français, parfaits, profonds

Et si toi aussi tu penses à moi, c’est sans doute que nous nous rejoindrons très très vite
Le commerce de détails, c’est un peu comme l’amour
Tu sais faire parler de toi et c’est plutôt touchant
Un peu d’tendresse ça fait pas d’mal, ça aide à garder le moral

2015
Narguer le silence des intérieurs nuit
La nuit je mens
Ce doux bonheur d’un simple être ensemble